Le Village et ses hameaux

Saint-Joseph

Le hameau de « Saint-Joseph », appartenant à la commune de Villié-Morgon, possède une histoire particulière du fait de son éloignement du centre du village.

Son plein essor s’est produit à partir de la construction de l’église commencée en 1872, afin de desservir les habitants de Régnié, Chiroubles et Avenas.

Appelée dans un premier temps « Chapelle des Buantons », elle est construite par l’architecte Franchet, sur les plans de Charles Bossan. La construction est réalisée par souscription, grâce à la générosité de nombreux habitants de la région et d’ailleurs, soit par des dons, soit par leur travail. L’aspect extérieur a peu changé depuis l’origine. Très vite la statue de l’archange saint Michel a été rajoutée comme en témoignent certaines cartes postales anciennes. La grotte située devant l’église a été construite dans les années 1920 et lors des travaux effectués dans les années 1980 et en 2006, les toitures ont perdu leurs motifs. De même les décorations situées aux angles des corniches des clochers ont depuis disparu.

Morgon

La commune de Villié-Morgon est née de la fusion de deux hameaux : Villié et Morgon.

Le hameau de Morgon abrite 250 habitants installé sur la colline du Py, site remarquable et lieu apprécié par son point de vue panoramique unique sur l’ensemble du Beaujolais.

Le hameau a donné son nom à l’un des plus célèbres Crus du Beaujolais grâce au prestige de ses vins.
Devenu appellation d’origine contrôlée en 1936, Morgon a aussi donné naissance à un verbe qui est venu enrichir le vocabulaire viti-vinicole.

En effet, il est commun de dire d’un vin qui a besoin d’être gardé pour développer son potentiel aromatique qu’il doit “morgonner”.