DONNEZ DE LA VIE A VOS ENVIES DE LECTURE. (Semaine 39)

Goûtez aux livres différemment.

Choisir un livre, c’est comme faire une rencontre, les premiers pas, les premiers mots sont capitaux, la bibliothèque innove et vous propose désormais de consulter les premières pages d’un ouvrage sur le Blog de la commune (1 livre par semaine). Envie de frissonner, de lire une histoire passionnée et passionnelle, de rire ou encore d’être surpris, alors faites-vous plaisirs !

Découvrez vite les premières lignes du dernier-né de vos auteurs favoris et venez à la bibliothèque pour l’emprunter.

Cette semaine rendez-vous avec un Roman Policier « N’oublier jamais » de Michel BUSSI

« Gendarmerie Nationale, Brigade Territoriale de Proximité d’Etretat, Seine-Maritime, le 13 juillet 2014 – De Monsieur le lieutenant Bertrand Donnadieu – A destination de M. Gérard Calmette, directeur de l’Unité Gendarmerie d’Identification des victimes de Catastrophes, (Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale, Rosny-sous-Bois – Monsieur le Directeur – dans la nuit du 12 juillet 2014, vers 2h45, en amont du lieu-dit de la Valleuse d’Etigues, trois kilomètres à l’ouest de la commune d’Yport, un pan de falaise d’environ 45 000 mètre cubes s’est effondré. Ce type d’éboulement n’est pas rare sur notre côte. Les secours parvenus sur place à peine une heure plus tard ont pu établir avec certitude que l’accident n’a fait aucune victime. Cependant, et c’est ce qui motive ce courrier, si aucun corps de promeneur n’a « t » trouvé dans les décombres, les secouristes ont été confrontés à une étranges découverte. Les os de trois squelettes gisaient parmi les blocs de craie dispersés sur la plage. Les forces de gendarmerie dépêchées sur les lieux n’ont retrouvé aucun vêtement à proximité de ces ossements, ni aucun autre effet personnel permettant de les identifier. On peut faire l’hypothèse qu’il s’agit de spéléologues piégés dans la falaise, le relief karstique de ces côtes crayeuses étant un terrain de jeu fréquent pour les amateurs de randonnée souterraine. Cependant, aucunes disparitions…»